La BAD reçoit le corps diplomatique07/02/2018

Hier, mardi 06 février 2018, s'est tenu à l'hôtel Sofitel d'Abidjan, le traditionnel déjeuner de nouvel an où la BAD reçoit le corps diplomatique pour communiquer ses résultats et détailler sa politique dans les années à venir. Le Président de la BAD, M. Akinwumi Adesina, ainsi que le Nonce Apostolique (représentant de la légation du Vatican en Côte d'Ivoire et doyen du corps diplomatique) se sont exprimés à cette occasion.

Etant donné que les semaines précédentes avaient vu la publication de deux articles, dans la presse ivoirienne, très critiques envers la gestion du Président Adesina, tout particulièrement sa politique en matière de ressources humaines, cette plateforme a présenté pour celui-ci une occasion unique de se défendre, ce qu'il a fait presque d'emblée dans son discours. Celui-ci a pris un ton particulièrement combattif mais qui a eu le mérite de ne pas éluder cette brûlante polémique. En effet, les articles publiés la semaine dernière et en début de cette semaine dans "L'Eléphant Déchaîné" titraient que l'atmosphère à la BAD avait pris des airs de 'guerre civile' et menaçaient de paralyser la banque ainsi que de causer un très sérieux froid avec son pays hôte, la Côte d'Ivoire.

Il faut néanmoins constater que les diplomates présents ont accueilli ce discours avec une certaine timidité et il n'est pas certain du tout que la polémique soit éteinte via ce seul discours. Tant sur ses résultats que sur les changements apportés (et à venir) à la structure de la Banque, le Président est dorénavant plus que jamais sous les feux de la rampe, d'autant plus qu'il a choisi de vigoureusement se défendre plutôt que de viser la conciliation. Affaire à suivre...