Remaniement ministériel en CI06/09/2019

Ce mercredi 04 septembre 2019, le gouvernement de Côte d'Ivoire a présenté un nouveau cabinet ministériel. L'équipe s'est agrandie mais ne souffre finalement que peu de changements, dont voici les principaux:

Après plus d’une décennie au Gouvernement, Mamadou SANGAFOWA COULIBALY quitte le Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural. Il est remplacé par Kobenan Kouassi ADJOUMANI porte-parole principal du parti au pouvoir (le RHDP) et précédemment responsable du portefueille des Ressources Animales et Halieutiques, dont le ministère est récupéré par Moussa DOSSO.

L’ancien Ministre des Transports, Gaoussou Touré, fait son retour au gouvernement en occupant le portefeuille de la Promotion de la Riziculture.

Le général Vagondo DIOMANDE jusque-là chef d’état-major particulier du président, est nommé Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile. Ce dernier aura à faire face aux menaces sécuritaires et à la lutte contre le terrorisme, en liaison avec le Ministère de la Défense. Ainsi orphelin d'une de ses compétences principales, le Ministère de l’Intérieur disparaît et devient le Ministère de l’Administration du Territoire et à la Décentralisation, occupé par Sidiki DIAKITE. Il aura à charge l’organisation des futures échéances électorales, dont la présidentielle d'octobre 2020.

Adama COULIBALY, ancien directeur de cabinet de ce même Ministère, est devenu Ministre de l’Économie et des Finances. Adama KONE, l'ancien tributaire, est quant à lui nommé Ministre auprès du Président de la République, chargé des Affaires Economiques et Financières. Il est par ailleurs pressenti pour un rôle à la Banque Africaine de Développement.

Claude Isaac DE quitte le Ministère de l’Économie Numérique et des Postes. Il devient Ministre auprès du Premier ministre, chargé de la Coordination des Grands Projets.

Les trois secrétaires d’état: Moussa SANOGO du Budget, Emmanuel ESMEL ESSIS de la Promotion des Investissements et Félix ANOBLE de la Promotion des PME deviennent ministres de rang, avec les mêmes compétences.

Dans le même temps, cinq nouveaux secrétariats d’état ont été créés. Le maire de Didievi, Brice KOUASSI, la députée Belmonde DOGO et Philippe LEGRE, Président du Conseil Régional du Gbôklé, font notamment leur entrée au gouvernement.

Le président Alassane Ouattara a dit avoir procédé à un « élargissement » du gouvernement, qui compte 41 ministres de rang contre 36 précédemment, pour « tenir compte de la diversité » de la Côte d’Ivoire. Pour lui, la quasi-totalité des régions de la Côte d’Ivoire est représentée. Se félicitant de la composition de ce gouvernement qui reflète la volonté de rassemblement au sein du RHDP (Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix, parti présidentiel), Alassane Ouattara a invité chacun des membres à « être présent sur le terrain et dans sa région » afin que populations soient convaincues que leurs préoccupations sont rapportées et prises en compte.