Etude sur la fiscalité en Afrique de l'Ouest - Banque Mondiale01/10/2019

Considéré comme le chef de file des institutions financières internationales sur l'agenda de la transparence, la Banque Mondiale a continuellement poussé la frontière pour une plus grande ouverture. Au regard de ce fait, une nouvelle étude de cette institution explique les raisons du paradoxe entre l’augmentation de la croissance économique du Bénin, du Burkina Faso, de la Côte d'Ivoire et du Togo à la faiblesse des recettes fiscales de ces pays. La mobilisation des recettes pourrait être améliorée par des réformes dans chaque pays et à l'échelle de l'UEMOA, l'accent étant mis sur la réduction des dépenses fiscales et la simplification de la fiscalité. La Banque Mondiale a émis un rapport de synthèse pour ces quatre pays d’Afrique de l’Ouest. Celui-ci ainsi que les rapports par pays peuvent être téléchargés ci-dessous.